Films

Vanen, les plumes du Paradis

Miguel A. Garcia et Loïc Degen
Bâtiment Nord | Grande Salle
VENDREDI 13h55

La spectaculaire parade nuptiale du paradisier grand-émeraude.
2008 | CH | 52mn

Pour immortaliser les chorégraphies multicolores des oiseaux de paradis, Loïc Degen s’installe au cœur de la jungle des îles Aru, à l’extrême sud-est de l’immense Indonésie. Avec 7 compagnons de Wakua, un village de l’archipel, le photographe chaux-de-fonnier vit (et parfois survit) cinq semaines en forêt loin des standards de confort occidentaux. Le bonheur est ailleurs. 

Chaque matin, le réveil sonne avant quatre heures. De nuit, Loïc grimpe en rappel et se niche à 35 mètres de hauteur dans un minuscule affût, rituellement confectionné grâce aux matériaux fournis par la jungle. En silence, il attend. A l’aube, si les conditions sont réunies, un cri d’un mâle paradisier retentit et inaugure la parade nuptiale.

Le film est le portrait croisé entre une espèce rarissime, le vanen (paradisier grand-émeraude), et un photographe. Il retrace la quête de Loïc et sa sixième expédition au cœur de la jungle des îles Aru. Pour certains villageois de Wakua, il est devenu l’un des leurs. Ils n’ont pas oublié qu’il a financé la rénovation de l’école primaire. Loïc qui s’est familiarisé avec le dialecte local bénéficie désormais du privilège des confidences. Il est inexorablement attiré par les légendes et les mythes identitaires d’une population délaissée, si pauvre matériellement et pourtant si riche… De quoi nourrir à l’infini la quête d’un homme de 34 ans qui sait toujours se laisser émerveiller par la beauté, la subtilité et la poésie des êtres et des choses qui l’entourent. Les obstacles, les imprévus ou la grave maladie tropicale qui le clouera au lit la deuxième semaine n’entament jamais son enthousiasme. Les ballets du paradisier grand-émeraude résonneront dans la jungle comme une extraordinaire récompense.

.

Bande annonce